178 rue du faubourg Saint-Denis, 75010 PARIS

1 milliard d’euro. C’est le coût du mal de dos chaque année pour les entreprises françaises. Force est de constater que le montant des arrêts maladies ne cesse de croître. Avec 13,4% d’augmentation sur ces quatre dernières années, ces arrêts ont fait passé la facture de la Sécurité sociale de 6,3 à 7,1 milliards d’euros. Afin d’endiguer le phénomène du côté des caisses de la sécurité sociale, le gouvernement s’apprête à jouer un tour aux entreprises… Dans un futur proche, les entreprises devraient prendre en charge 4 jours d’indemnisation à la place de la Sécu. Une telle opération coûterait 900 millions d’euros supplémentaires aux entreprises.

Dès lors, comment vivre cette réforme en minimisant les conséquences financières qu’elle impose ? Le coût n’est élevé qu’à partir du moment où il y a un arrêt maladie. Ce sont donc sur conditions de travail des salariés qu’il faut se pencher afin de s’attaquer au problème à la racine. Et c’est vers le marché des solutions préventives que doivent à présent se tourner les entreprises françaises. Le bien-être au travail des employés n’est plus un bonus pour la renommée des institutions, il est maintenant une nécessité économique.

Article Capital

%s